CELLO ARTE - Soirée Henri DUPARC

Renseignements et réservations

Théâtre Les 50
Téléphone: +33 (0)4 50 56 37 77
31bis, impasse Aux Rues
01630
Saint-Jean-de-Gonville
France
HENRI DUPARC
Mercredi 29 Août 2018 - 20h00
Concert

Soirée Henri DUPARC ( 1848 – 1933 )

13 mélodies (1868 / 1884)   …  sonate violoncelle et piano (1867)

Emmanuel CURY, baryton -  Sandra CHAMOUX, piano - Hélène DAUTRY violoncelle

LES AFFRES DE LA CREATION

Pourquoi n'as-tu pas dit s'ils ne finiraient pas, l'inutile travail et l'éternel fracas dont est faite la vie, hélas la vie humaine ?

Le destin si particulier de Henri Duparc tient à une « maladie  nerveuse »  (les premiers diagnostics de neurasthénie datent de 1870) : quoi qu’il en soit, cette atteinte qui l’a poursuivi toutes sa vie fut l’obstacle principal dressé face à la capacité de création de l’un des compositeurs les plus prometteurs de son temps. Ne composant plus à partir de 1885, il ne mourra qu’en 1933 : que fut la relation à la création, si étrange, si douloureuse, de cet homme qui a détruit une majeure partie de son œuvre, en particulier celle qui a occupé des lustres de son existence, l’opéra Roussalka ?

Ce concert est un cheminement d’île en île, de mélodie en mélodie, dans les affres de celui qui s’appliquait une telle exigence, de cet homme qui, ayant voué sa vie à la création musicale, et en particulier à « réconcilier mélodie et parole »,  écrit dans sa jeunesse un seul ensemble de mélodies qui restent un repère unique, exceptionnel et universel parmi les mélodies et les Lieder du XIX° siècle, comme un exemple lumineux de l’alchimie possible entre musique et poésie.

Des extraits de correspondances viennent, en contrepoint de l’exécution musicale, donner un contexte personnel et poétique, afin que chacun puisse ressentir le parcours si singulier de cet artiste et tenter de comprendre les tensions immenses qui ont marqué l’opposition entre les vies de Henri Duparc :

La vie d’après 1885, si longue et douloureuse, entre maladie, religion et peinture,

et celle d’avant 1885, que nous allons parcourir;

La vie de l’homme fort, imposant, plein de santé, au rire tonitruant,

et celle du romantique amoureux et hypersensible, si attaché à sa propre souffrance,

La vie du patriote rêvant « d’exterminer les exécrables teutons »,

et celle de l’amoureux inconditionnel de la musique allemande et en particulier de Wagner.

Nous suivrons l’ordre chronologique de composition des 13 mélodies publiées avec son accord en 1902.

La sonate pour violoncelle et piano est, parmi les compositions du jeune Henri Duparc alors élève de César Franck, la seule oeuvre de musique de chambre qui a été conservée …

Tarif normal : 22 € Tarif réduit : 16 € gratuit jusqu’à 12 ans

Réservations theatreles50.fr et sur celloarte.org

Tarifs
Tarif plein: 
22.00 €
Tarif abonné, enseignant et étudiant: 
16.00 €
Entrée libre pour les moins de 12 ans

avec le soutien de